Porto Cristo

Publié le par Antoinette

Porto Cristo est un village côtier et un port situé sur la côte est de l'île. Porto Cristo fait partie de la commune de Manacor, dans le comté de Levant (Comerca de Llevant). La population du village est d'environ 7'500 habitants résidents, soit environ 20% de la population de la commune de Manacor. En été, avec l'afflux des vacanciers, la population double.

Le toponyme de Porto Cristo viendrait du latin "porto", infinitif "portare", et de Christ (apporter le Christ), et non du mot "port" qui s'écrit "port" en catalan ou "puerto" en castillan; Porto Cristo est parfois orthographié Portocristo.

Porto Cristo signifierai "Apporte le Christ"; ce nom viendrait de l'accostage d'un bateau, apportant une image du Christ et une image de la Vierge à l'Enfant, vers l'an 1260. L'équipage de ce bateau de pêche italien, alors qu'il affrontait une tempête en mer, avait promis de laisser les images du Christ et de la Vierge si les marins arrivaient vivant jusqu'au port; finalement ils arrivèrent sains et saufs dans la baie qui est aujourd'hui la baie de Porto Cristo, et ils donnèrent les images comme promis. L'image du Christ apportée par le bateau fut laissée à la ville de Manacor, alors que le village de Porto Cristo n'existait pas encore; cette image peut être vue dans l'église des Douleurs (Església dels Dolors) à Manacor. Cependant, "port" s'écrit "porto" en italien, et Porto Cristo pourrait signifier Port au Crist, en italien.

Portocristo doit son nom à un naufrage de bateau au Moyen Age. Un bateau de commerce atteignit la côte escarpée en demandant des secours mais il put, à l’aide des pêcheurs, entrer dans le port. Les marins, qui avaient à bord un chargement de crucifix de toutes tailles et d’images saintes, remercièrent les habitants en offrant leur plus belle croix. Les pêcheurs l’acceptèrent et appelèrent le port « Port du Christ ». Cristo est parfois nommé Port de Manacor ou, simplement, Es Port.

Pendant la brève occupation de cette partie de l'île de Majorque par les prétendus "Républicains" - du 26 août au 4 septembre 1936 - Porto Cristo fut renommée "Porto Rojo" (Port Rouge); les Républicains furent rapidement repoussés par les Phalangistes appuyés par l'aviation italienne.

Le village de Porto Cristo est un port naturel dans la baie de Cala Manacor, entre le promontoire de Morro de sa Carabassa ("La Pointe de la Citrouille") et la petite péninsule de Punta Pagell. Cette protection naturelle lui vaut d'être très prisée des plaisanciers.

Porto Cristo était autrefois le port de Manacor et se trouve à 13 km à l'est de cette ville, et à 63 kilomètres à l'est du centre-ville de Palma de Majorque.

Les villes voisines de la côte sont les village jumelles de Cala Anguila, Cala Mendia au sud-ouest; et S'Illot, Cala Morlanda au nord-est.

Porto Cristo, autrefois un petit village de pêcheurs - possède une vieille ville pittoresque avec des rues étroites et de nombreux édifices historiques. Les vieux quartiers de l'ancien village de pêcheurs se trouvent au nord du port. Au centre se trouve l'église paroissiale Notre-Dame de Carmel. La plupart des magasins et restaurants se concentrent en revanche sur le Passeig de la Sirena derrière la jetée. Sur cette promenade se trouve, depuis 1988, une sculpture réalisée par Pere Pujol en remplacement de la statue de la Sirène détruite pendant la guerre civile espagnole. Le dimanche matin y prend place le marché, avec les produits natuels de la région.

Les nouvelles zones résidentielles qui entourent la ville sont couvertes de villas qui cherchent à conserver le style local. Ces zones résidentielles se sont progressivement étendues de sorte que maintenant la banlieue sud s'étend autour de la baie de Cala Manacor, où débouche le Torrent de na Llebrona, jusqu'au grottes du Drach et à la baie de Cala Murta; dans le nord-est, la ville va jusqu'à la Calò de sa Ferradura. La limite de la ville au nord est la joncction des routes de Son Carrio et de Cala Millor. L'expansion vers l'ouest de la zone d'implantation n'a, elle, été arrêtée que par le lit sinueux d'Es Riuet, le Torrent de na Llebrona.

L'église Notre-Dame du Carmel, située sur la Plaça del Carme, est dédiée à la sainte patronne des pêcheurs et des marins, la Mare de Déu del Carme. Elle fut édifiée de 1916 à 1922 en style néo-roman. Entre 1957 et 1964, elle fut agrandie, un clocher ajouté et l'abside reconstruite, et fut officiellement inaugurée sous sa forme actuelle le 10 juillet 1964.

La Basilique de Sa Carrotja : ses ruines représentent un des rares vestiges du christianisme primitif sur l'île de Majorque. Les ruines des fonts baptismaux de la basilique furent découvertes en 1909 au début de l'Avinguda d'en Joan Amer sur la presqu'île de Punta Pagell; il s'agit d'un petit bassin en forme de croix où les néophytes étaient baptisés par immersion.

La petite baie de Porto Cristo s'ouvre sur le sud-est et paraît presque fermée sur la droite par le promontoire appelé Morro de sa Carabasa; à l'extrémité du promontoire se trouve un phare construit en 1851. Au fond de la baie se trouve l'embouchure du ruisseau, le nom populaire du confluent du Torrent de na Llebrona et du Torrent de ses Talaioles.

La découverte de l'épave d'un navire romain dans le port confirme l'hypothèse que le port a été utilisé dès l'époque romaine.

Entre le Morro de sa Carabassa et la plage, et presque parallèle à l'entrée du port, il y a une digue, populairement appelée "Es Martell", destinée à arrêter la houle entrant dans le port.

La flotte de pêche commerciale n'est plus que symbolique : la grande majorité des "llaûts" appartiennent à des amateurs passionnés. A l'embouchure d'Es Riuet, un port de plaisance fut construit en 1969 par Joan Servera Amer. Sur le côté nord-ouest, près du centre-ville, il y a aussi un quai pour les bateaux d'excursion en mer le long de la côte.

La plage principale de Porto Cristo - d'environ 310 mètres de long - se trouve dans la Cala Manacor face à la marina. Elle s'étend sous le centre-ville, juste en dessous du Passeig de la Sirena, depuis la jetée au sud-ouest jusqu'à la Plaça Costa d'en Bau au nord-est. C'est une plage bien protégée du vent.

D'autres plages sont Cala Petita, seulement accessible à pied, et Cala Murta, à l'autre bout de Porto Cristo.

La Tour du Col des Faucons : la tour du Serral dels Falcons est l'emblème de la ville de Porto Cristo, et apparaît sur son écusson. C'est une tour de guet et de défense construite en 1577 dans le but de surveiller la côte et de prévenir à temps les populations littorales d'un débarquement de pirates maures. La tour des Faucons faisait partie du réseau de tours de surveillance des côtes de Majorque, qui communiquaient par signaux de l'une à l'autre. La tour se trouve au bout de l'avenue Joan Servera Camps.

La tour est également connue sous le mon de Torre de Porto Cristo ou, historiquement, sous le nom de Torre de Manacor, Torre de Cala Manacor ou Torre del Port de Manacor.

L'histoire rapporte que la construction de la tour se fit très rapidement en 1577; vers 1693, la tour avait deux tourelles; en 1769, elle disposait d'un canon de trois livres. En 1794, la tour se trouvait en mauvais état. En 1936, la Tour des Faucons fut partiellement détruite par des bombardements des forces dites républicaines, lors de leur occupation temporaire de la côte est de Majorque. A partir de 1960, les propriétaires du terrain la firent reconstruire.

La tour, en bordure de falaise, offre une vue imprenable sur la baie, le phare et les villes côtières les plus proches.

La ville de Porto Cristo possède une richesse de taille : ses grottes. Toute la zone côtière de la falaise près de Porto Cristo est parsemée de grottes et d'abris sous roche innombrable, les entrées étant généralement au niveau de la mer, souvent même au-dessous. La visite de ces grottes n'est pas sans risque, comme la grotte des Pirates sur la Cala Falco au sud de S'Estany d'en Mas.

Deux grottes plus vastes ont été aménagées : les Coves dels Hams (harpons) et les Coves del Drach (dragon), sculptées par des milliers d'années d'érosion, au formes acérées et bien mises en valeur par des éclairages artificielles.

De petites grottes sont situées sur la Cala Manacor près de la plage, telle la Cova de Sa Patroneta, les Coves Blanques et la Cova des Correu.

Les Coves Blanques se trouvent sur la plage, à l'extrémité de la promenade. Elles sont remarquables par leur couleur blanchâtre particulière d'où vient leur nom.

Ces grottes furent aménagées en cavernes à l'époque talayotique. Elles servirent plus tard de refuge aux pêcheurs et aux marins jusqu'à la fin du xixe siècle (1877), et constituent le centre primitif de la localité.

Histoire, géographie,...

C'est en 1888 que Jordi de San Simon Muntaner, marquis del Reguer, créa le premier lotissement qui donna naissance au village de Porto Cristo, sous le nom de Colonia de Nuestra Señora del Carme.

La fête loale est le 16 juillet en l'honneur de Notre-Dame du Carmel (mare de Déu del Carme) patronne de la ville.

V

Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo
Porto Cristo