La Torre de Canyamel

Publié le par Antoinette

Magnifique bâtiment, malheureusement le jour de notre visite, tout était fermé et nous n'avons pas pu le visiter et y monter.

L’île de Majorque a été sous la domination arabe depuis l'an 903, les Chrétiens sont arrivés avec le roi Jacques Ier en 1229 ; la conquête continuant dans la Méditerranée et les pirates ont menacé les habitants de l'île. Par ordre du roi, la vallée Gabellí (courant Canyamel) était sous la garde de la famille qui a construit Montsó, à la moitié du XIIIe siècle. Après une rénovation la Torre de Canyamel est ouverte en 2009. Elle domine la vallée de Canyamel ("Zuckerrohrtal"), qui portait le nom de Valle de Gabellí au Moyen Âge et mesure 23 mètres de haut. Elle est entourée d’un square soigneusement préservée, offre aux visiteurs un lieu avec son propre charme. Son impressionnante architecture gothique et ses caractéristiques en font le tour de l'un des bâtiments les plus uniques en Europe. La Torre de Canyamel (castillan Torre de Cañamel, tour de sucre ») est une tour de défense du 13ème siècle près de la côte est de l'île espagnole de Majorque. Il est situé dans la municipalité de Capdepera, à environ quatre kilomètres au sud-ouest de la ville de Capdepera. Jusqu'au milieu du 15e siècle, elle était appelée la Torre de Canyamel après la famille Montsó qui l'a fait construire, Torre d'en Montsó. La construction médiévale de la Torre de Canyamel est faite de pierre, mortier et d'argile dans le style gothique et a trois étages. Ses formes de base, chacune 16,5 mètres de longueur et la largeur d'un carré exact. Les murs extérieurs sont à environ 1,0 mètre au rez-de-chaussée, à l'étage d'environ 0,7 mètres d'épaisseur. Étage de la Torre de Canyamel À l'étage supérieur, qui est également divisé en trois chambres, un étroit escalier en colimaçon. Par des parois extérieures 30 centimètres plus étroites, la surface de plancher des chambres est légèrement plus grand que dans le sous-sol. Au dernier étage, il n’y pas d'escalier, une cavité dans le plafond était l’unique sortie accessible par des échelles ou des cordes. Après la conquête de Majorque par le roi Jaume I de la couronne d'Aragon en 1229, les terres ont été réparties entre la noblesse. Les familles Nunis et Montsó ont reçu des terres dans la partie orientale du district Yartân, le territoire de l'actuelle commune de Capdepera. Afin de préserver l'île des attaques de la mer, de nouvelles tours de défense des propriétaires fonciers ont été construites le long de la côte. Il s'agit notamment de la Torre d'en Nunis dans la suite «forteresse» de Capdepera (Castell de Capdepera) et la Torre d'en Montsó à Valle de Gabellí. Ce dernier se trouvait sur les terres de la famille Montsó et a été construit en 1237, peut-être sur les fondations d'un ancien bâtiment mauresque.

La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel
La Torre de Canyamel

Publié dans A découvrir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article